VISUALISEZ NOS AVENTURES

Vous trouverez notre itinéraire et nos articles géolocalisés sur la carte de notre trajet.

Audréanne, respire par le nez

Audréanne, respire par le nez

“Toi!? Tu ne vas pas parler durant dix jours!” s’est exclamé Bernand, notre ami rencontré sur le circuit des Annapurnas, lorsqu’il a appris que je partais faire une retraite de méditation Vipassana. J’avoue que je réalisais alors que le cours débutant dans deux jours serait peut-être un peu intense pour moi. Ne pas parler, ne pas regarder les autres dans les yeux ou même s’empêcher de lire ou de tenir un journal seront sans conteste un défi. Mais, ils n’étaient pas là les plus grands défis d’une retraite Vipassana…

[Voir plus]

Randonnée 101: Mardi Himal avec Ashok

Randonnée 101: Mardi Himal avec Ashok
Qui dit Népal, dit montagnes. Même si notre amie Caroline, venue nous rejoindre pendant trois semaines, est plus fan de plages que de sommets enneigés, un trek dans les hauteurs du petit pays d’Asie s’imposait. J’avais envie que la première longue randonnée de mon amie soit mémorable; non pas à cause des ampoules, des douleurs de sac à dos et de la sensation de fatigue, mais plutôt pour les rencontres, les paysages et la fierté d’avoir accompli quelque chose. [Voir plus]

Sept jours au Tibet

Sept jours au Tibet

Certes, en sept ans au Tibet, on a beaucoup plus de temps et de possibilités d’en apprendre sur la culture qu’en sept jours. Notre incursion sur cette terre unique nous a toutefois permis de découvrir le peuple mythique habitant sur le plus haut plateau du monde. De Lhasa jusqu’à Katmandou, au Népal, une culture ancestrale magnifique s’est ouverte à nous et les paysages tibétains se sont dévoilés…

[Voir plus]

Lhasa, capitale envoûtante

Lhasa, capitale envoûtante

Hier, après un épuisant voyage en train, l’équipe de Tibet Vista nous a transportés au Tibet Gang-gyan Lhasa Hotel, un hôtel quatre étoiles ultra-confortable. Une lettre nous indiquait l’heure à laquelle nous étions attendus pour déjeuner et quand rejoindre notre groupe pour nos visites de la journée. Daniel et moi étions complètement déstabilisés: en plus de ne pas séjourner trop souvent dans des établissements quatre étoiles de ce genre, nous n’avons pas l’habitude d’être entièrement pris en charge et structurés à la minute près. Il faudra bien s’y faire, car voyager en indépendant au Tibet n’était tout simplement pas une option.

[Voir plus]

Le train qui touche le ciel

Le train qui touche le ciel

En mettant les pieds dans la gare de Xining, on nous demande notre destination finale. En prononçant Lhasa, la capitale de la Région autonome du Tibet, le garde de sécurité nous indique le bureau de la police. Ça commence bien! Nous ne sommes pas encore arrivés dans la province-dont-il-ne-faut-pas-pronconcer-le-nom que les contrôles policiers sont déjà commencés, de quoi nous rappeler nos difficultés de voyage dans la province du Xinjiang

[Voir plus]

Expédition sauvage sur la Grande Muraille de Chine

Expédition sauvage sur la Grande Muraille de Chine

Mao Zedong, le père fondateur de la République populaire de Chine, a déjà affirmé que “celui qui n’a pas gravi la Grande Muraille n’est pas un vrai homme”. Étant en Chine pour quelques semaines, nous ne voulions surtout pas manquer l’occasion de voir de nos propres yeux ce monument emblématique. Après notre expédition dans l’une de ses sections sauvages, nous avons plutôt envie d’affirmer que “celui qui n’a pas campé sur la Grande Muraille ne l’a pas réellement expérimentée”!

[Voir plus]

Les Tsaatans: fascinants éleveurs de rennes

Les Tsaatans: fascinants éleveurs de rennes

Ils sont comme tout droit sortis d’un conte: perdus dans la taïga mongole, les Tsaatans domestiquent les rennes qui sont leur source de subsistance. Moyen de transport, médecine naturelle grâce à leurs bois et source d’alimentation avec leur riche lait, les rennes sont tout pour ces habitants qui vivent toujours leur mode de vie ancestral. Le simple déplacement pour visiter ce peuple unique est une aventure en soi, mais une rencontre avec les Tsaatans est inoubliable.

[Voir plus]

Comment devenir cueilleur mongol (ou pas) de noix de pin

Comment devenir cueilleur mongol (ou pas) de noix de pin

En visite chez les Tsaatans, nos nouveaux amis éleveurs de rennes, nous sommes déterminés à les aider dans leurs tâches quotidiennes. C’est une excellente façon d’en apprendre plus sur leur mode de vie, mais aussi une manière de leur montrer que nous ne sommes pas seulement venus jusque là pour prendre des photos de leurs rennes. À l’automne, c’est le moment de faire des provisions de nourriture pour l’hiver. Nous nous apprêtons donc à cueillir une quantité mongole de noix de pin!

[Voir plus]

D'Olgii à Mörön: pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

D'Olgii à Mörön: pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Un âne qui me transporte vaut mieux qu’un cheval qui me donne un coup de pied. Ce proverbe mongol, si nous l’avions appris avant, nous aurait peut-être empêché de faire une erreur considérable dans nos décisions de transport. Nous avions en tête de partir d’Olgii à l’ouest de la Mongolie, pour se rendre à Mörön au centre-nord du pays. En regardant la carte, les routes existantes semblaient tracer un chemin. Dans les faits, aucun bus ne relie directement ou partiellement les deux villes. Comme quoi, le chemin qui semble le plus simple ne l’est pas toujours. Récit d’un trajet avec un “cheval” qui donne (beaucoup) de coups de pied!

[Voir plus]

Quand la Mongolie est plus kazakhe que le Kazakhstan

Quand la Mongolie est plus kazakhe que le Kazakhstan

J’avais lu dans un guide de voyage que si l’on demandait à un Kazakh de pointer l’endroit qui était le plus représentatif de sa culture, il pointerait une région complètement à l’ouest de la Mongolie: l’Altaï. J’avais du mal à le croire. Dans les faits, la région isolée de la Mongolie est une fière représentante de la culture ancestrale kazakhe, tellement, que nous avions toujours l’impression d’être dans le pays de l’ex-URSS. Les gens, la nourriture, la langue et les éleveurs d’aigles montraient une facette complètement unique de la Mongolie que nous n’aurions jamais pu imaginer.

[Voir plus]